Luanda — Cinquante-trois cas d'abus sexuels contre les enfants ont été signalés au cours du premier trimestre de l'année en cours par l'Institut national de l'enfant (INAC), un nombre qui peut être plus élevé en raison d'événements qui n'ont pas été signalés, a affirmé mercredi, la secrétaire d'État aux droits de l'homme et à la citoyenneté, Ana Celeste Januário.

La responsable a fait cette déclaration quand elle intervenait à la cérémonie de lancement du portail contre les abus sexuels d'enfants sur Internet, une initiative du Ministère de la Justice et des Droits de l'Homme en partenariat avec l'Association angolaise pour la réinsertion des jeunes et enfants dans la vie sociale (SCARJOV) et l'Organisation Internationale Internet Watch Foundation (IWF).

Selon Ana Celeste, ces dernières années, il y a eu un grand nombre de cas signalés de diverses formes d'abus sexuels d'enfants, et les données de l'INAC indiquent qu'en 2016, il y avait eu 212 cas et en 2017, 77 cas.

Elle a souligné que ce nombre peut être plus élevé parce qu'il n'inclut pas les cas non signalés à cause de la crainte que les victimes subissent des représailles ou parce qu'ils sont des enfants et ne savent pas où dénoncer.

Il a fait savoir qu'un grand nombre de cas surviennent dans des contextes familiaux ou scolaires, ce qui entrave l'esprit de dénonciation.

Pour la secrétaire d'Etat aux Droits de l'Homme et à la Citoyenneté, l'enfant mérite toute l'attention de l'Exécutif, et d'une manière particulière les soins appropriés pour lui permettre de grandir et se développer, sans préjudice ou séquelles causées par des actions inappropriées, inactions ou attitudes de négligence des adultes.

Elle considère le lancement du portail comme une plus value pour l'Etat angolais, dans le cadre de la promotion et la protection des droits des enfants et la réalisation des 11 engagements envers l'enfant, ainsi que l'État partie de la Convention relative aux droits de l'enfant et ses Protocoles additionnels et la Charte africaine des droits et du bien-être de l'enfant.

Angola

Près de 2,5 millions d'enfants angolais souffrent de la malnutrition chronique

Environ 2,5 millions d'enfants angolais, sur un total de plus de six millions, souffrent de la malnutrition chronique, a… Plus »

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.